Archives du mot-clé 2000’s

David Begun – Nasimoto [2017]


David Begun – Nasimoto [2017]…depuis une dizaine d’années des projets atypiques et souvent couronnés de succès, basés sur la technique du mashup (mélange entre des arrangements et des lyrics d’artistes venant souvent d’horizons différents), ont vu le jour…après les combinaisons entre les Beatles et Jay-z (The Grey Album par Danger Mouse) puis avec les Beasties Boys (The Beastles par DJ BC) ou bien entre le crooner Frank Sinatra et Notorious BIG, pour des résultats sinon réussis, du moins surprenants, le producteur américain David Begun réalise un fantasme de b-boys en unissant deux des figures les plus révérées du rap game : Nas et Madlib…pour beaucoup qui ne s’intéressent plus à Nas depuis son second album à cause de prods souvent faiblardes, ce mix entre les beats étranges de Madlib pour son alter-ego Quasimoto et le phrasé précis de Nas, agencés si parfaitement ici que l’on croirait à un album original réalisé par les artistes eux-mêmes, est un régal pour les oreilles…enfin des beats qui rendent justice au talent du MC!

(pour faire durer le plaisir, allez jeter aussi une oreille au mix inattendu entre le volubile Eminem et les prods délicates de Pete Rock, ici)

Jazzy Hip Hop Mix 1

Jazzy Hip Hop mix : Comme son nom l’indique ce mix de 10 titres, principalement composés dans les années 90, fait la part belle aux arrangements jazzy…ainsi, les artistes choisis, tous issus de la côte est des USA, adoptent un ton langoureux à base de claviers délicats, contrebasses profondes et cuivres entêtants qui raviront les amateurs exigeants de mélodies finement ouvragées…

Del & Tame One – Flashback [2009]

Del & Tame One – Flashback [2009]…au premier abord la combinaison entre Del, issu de la créative scène d’Oakland, Californie, et Tame One, ardent défenseur d’un hip hop rigoureux après des années de pratique du graffiti dans les ruelles crasseuses de son New Jersey natal, pouvait sembler improbable…en y regardant de plus près, ils partagent pourtant des parcours similaires (« Parallel Uni-verses » affirme le titre du disque) puisque leurs débuts (respectivement avec le collectif Hieroglyphics et le groupe Artifacts) sont marqués par leurs illustres cousins, Ice Cube pour l’un et Redman pour l’autre…cette parenté leur a certes ouvert quelques portes au début des 90’s mais devint rapidement encombrante, car trop souvent soulignée par les médias, pour des artistes qui chercheront ensuite à s’en détacher quitte à s’enfermer parfois dans des expérimentations peu convaincantes…cette relative intransigeance, et malgré des sorties plutôt inégales, leur conserve toutefois une cote importante auprès de cette frange de la communauté hip hop attentive aux démarches sincères…après des années à se croiser dans les différents événements hip hop à travers le monde (à l’image de cette vidéo tournée dans un festival à Brooklyn), les deux MC’s décident de travailler sur un album commun et en confient la conception sonore au beatmaker Parallel Thought…celui-ci leur concocte des instrus à la mesure des ces deux talents des rimes à la fois surréalistes et lucides en empilant violons soul (« Keep It Up », « We Taking Over »), guitares hypnotiques (« The Franchise », « Specifics »), sonorités proches du trip hop anglais (« Gaining Ground ») ou arrangements à base de samples funk jazz plus traditionnels (« Teddy », « Special ») et de basses profondes (« Before This » ou ce « Flashback » à la rythmique old school)…dans un album concis à l’ambiance désenchantée (notamment à cause d’un hip hop qui serait perverti par la recherche constante du succès) rappelant les productions Def Jux, symbolisée par l’excellent « Life Sucks » et son clavier lancinant, les beats proposent une certaine emphase agencée avec suffisamment de finesse pour ne pas paraître pompeuse…ce travail de production particulièrement réussi permet à l’alchimie entre les deux MC’s d’opérer de façon magistrale et fait de ce « Parallel Uni-Verses » un album qui pourrait aisément être rangé dans la catégorie des classiques tardifs et méconnus de la musique rap…

http://parallelthought1.bandcamp.com/album/parallel-uni-verses

Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002]

TRACKLIST : (prod. Stoupe The Enemy Of Mankind)
1- Intro
2- The Winds Of War
3- Chinese Water Torture (ft. Breath Of Judah)
4- The Three Immortals (ft. Breath Of Judah/Apathy)
5- Neva Antiquated (rmx) (ft. Sun Pharaoh)
6- Omnicron (ft. Apathy/Sun Pharaoh)
7- As It Was In The Beginning (ft. Lost Children Of Babylon)
8- Books Of Blood : The Coming Of Tan (ft. El Eloh)
9- Incanatrix (skit)
10- The Immaculate Conception
11- The Apostle’s Creed (ft. Apathy/Yan The Phenomenon)
12- I Who Have Nothing
13- Communion : The Crop Circle Thesis (1996 bonus)
14- Onetwothree (1995 bonus)
15- Souls From The Streets (1994 bonus)
16- Last Straw (Onesoul rmx) (1994 bonus)
17- Tug Of War (1993 bonus)
18- Get This Low (1993 bonus)

Cet album au titre improbable pour un groupe de rap underground (« The Psycho-Social, Chemical, Biological & Electro-Magnetic Manipulation of Human Consciousness ») et à la pochette tout aussi surréaliste, a connu plusieurs vies.
Après un bref passage au sein de Superegular, petite structure indépendante créée pour lancer le groupe, Jedi Mind Tricks conçoit en 1997 la version originale du disque et enchaîne les succès d’estime dans la communauté hip hop. Quelques années plus tard, et après plusieurs projets studio, le label Babygrande décide de ressortir la galette augmentée de 6 morceaux composés entre 1993 et 1996 et présents sur le premier maxi du groupe, « The Amber Probe EP ». Contrairement à certaines rééditions d’albums devenus introuvables et dans lesquelles sont ajoutés des bonus plus ou moins pertinents, Babygrande a bien fait les choses puisque ces quelques tracks apportent un vrai plus à un album déjà très bon.
Continuer la lecture de Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002] 

Mac Miller – Kool Aid & Frozen Pizza [2009]


Mac Miller – Kool Aid & Frozen Pizza [2009]…ce jeune et prolifique MC venu de Pittsburgh fait un carton auprès de la middle class blanche américaine (son style parfois appelé « frat rap » semble être particulièrement prisé sur les campus universitaires), peut-être est-ce dû à ses capacités microphoniques évidentes ou à l’accessibilité des sons qu’il choisit…avec ce beat tout en retenue du old timer Lord Finesse (légende new-yorkaise et membre du crew DITC), Mac Miller réalise sans doute l’un de ses meilleurs morceaux…

http://www.macmillerofficial.com/

Add Vice – Bargain Bin Disaster [2008]

Add Vice – Bargain Bin Disaster [2008]…issu du crew canadien Low Budget Affiliates, Add Vice réalise avec « Blunt Trauma », un album varié aux influences ancrées dans le hip hop nord américain, que ce soit celles de Necro pour les titres les plus hardcore, Josh Martinez pour le côté freestyle ou encore le label Anticon, à l’image de ce titre produit par Maki, pour le climat musical introspectif…

The Gigantics – Shut Up [2008]

The Gigantics – Shut Up (ft. Murs/Vitamin D & Mr Lif) [2008]…dans l’album « Die Already », Onry Ozzborn, membre influent du crew Oldominion de Seattle, réunit la crème du rap indé (2Mex, Aesop Rock, Eligh, Awol One…) sur des prods versatiles et déconstruites parsemées d’éléments chantonnés, leur donnant un ton mélancolique caractéristique…ici ce sont le label Def Jux (Mr Lif) et les Living  Legends (Murs) qui sont mis à l’honneur dans un titre plutôt old school…

http://camobearrecords.bandcamp.com/album/die-already