Archives du mot-clé East Coast

Jazzy Hip Hop Mix 1

Jazzy Hip Hop mix : Comme son nom l’indique ce mix de 10 titres, principalement composés dans les années 90, fait la part belle aux arrangements jazzy…ainsi, les artistes choisis, tous issus de la côte est des USA, adoptent un ton langoureux à base de claviers délicats, contrebasses profondes et cuivres entêtants qui raviront les amateurs exigeants de mélodies finement ouvragées…

Purpose & Confidence – Unstoppable [2012]


Purpose & Confidence – Unstoppable [2012]…producteur attitré de son groupe Tragic Allies (déjà évoqué ici), Purpose laisse les manettes de l’album « Purpose of Confidence » au beatmaker Confidence pour se concentrer sur son rôle de rappeur…dans un style boom bap des plus classiques, rappelant les derniers albums de Gangstarr, mêlant beats énergiques, samples bien sentis de cuivres et de violons, l’harmonie entre MC et compositeur fonctionne ici à merveille…ce disque, partagé entre mélancolie et dynamisme et conçu pour faire bouger les têtes des b-boys les plus exigeants, ravira les amateurs de titres sans prétention et finement ouvragés…

http://www.tragicalliance.com/

Lord Lhus – Gravediggin [2015]


Lord Lhus – Gravediggin [2015]…ayant quitté à la fois son groupe Bloodline et sa Caroline du Sud natale, ce MC voyage à travers l’Europe au gré de ses collaborations avec les beatmakers les plus en vue du vieux continent…ainsi après avoir travaillé avec les allemands de Snowgoons et le français Al’ Tarba, Lord Lhus semble avoir choisi les Pays-Bas et les pays de l’Est (et à nouveau la France avec le collectif Le Gouffre) comme terrains d’expression pour son style brutal…le savoir-faire de ces scènes locales en matière d’horrorcore n’est plus à démontrer mais dans cet album (« Lord Hates Pretty ») les arrangements violon/piano souvent bien trop convenus et froids laissent place à des instrumentations plus discrètes…le MC au flow colérique s’y laisse alors aller à des réflexions politiques et des délires sanguinolents (à l’image de cette vidéo pleine d’hémoglobine à déconseiller aux âmes sensibles) tout à fait explicites, pour un résultat d’excellente facture…

The Goats – Tricks of the Shade [1993]

TRACKLIST : ( produit par Joe « The Butcher » Nicolo & Oatie Kato)

1 – We got freaks (intro)
2 – Typical American
3 – Hangerhead is born (skit)
4 – Watcha got is watcha gettin’
5 – Columbus boat ride (skit)
6 – R U down wit da goats
7 – Cumin’ in your ear
8 – Noriega’s coke stand (skit)
9 – Got kinda hi
10 – Unodostresquattro
11 – Georgie Bush kids (skit)
12 – Wrong pot 2 piss in
13 – Hip-hopola
14 – Leonard Peltier in a cage (skit)
15 – Do the digs dug?
16 – Carnival cops (skit)
17 – TV cops
18 – Tatooed lady (skit)
19 – Tricks of the shade
20 – Not not bad
21 – Rovie Wade, the sword swallower (skit)
22 – Aaah d yaaa
23 – Drive-by bumper cars (skit)
24 – Burn the flag
25 – Uncle Scam’s shooting gallery (skit)

Il fut un temps où le rap intelligent n’était pas ennuyeux à force de didactisme lénifiant. Les groupes politisés du début des 90’s ne se prenaient pas encore pour des prophètes et leur ambition n’était pas de devenir les nouveaux Isaac Hayes, comme dans ce rap qui fleurira à l’orée du 21e siècle. Ils savaient user de légèreté et d’humour afin de mieux faire passer leur message et ne pas lasser un auditoire à la capacité d’attention parfois limitée. The Goats fait partie de cette catégorie aujourd’hui presque disparue mais n’a pas eu la reconnaissance que son premier album aurait méritée. Car, tandis que de nos jours être un rappeur «conscient» se limite souvent à n’être pas aussi matérialiste que le rap mainstream, les Goats ont réalisé avec ce «Tricks of the Shade» un des disques les plus aboutis du hip hop US. Continuer la lecture de The Goats – Tricks of the Shade [1993] 

7 GEMS – Time To Ponder [2013]


7 GEMS – Time To Ponder [2013]…la région de Boston d’où sont issus les membres du groupe Tragic Allies (Purpose, Estee Nack et Code Nine) peut être considérée comme l’un des bastions du classicisme rap où les beats (ici tous produits par Purpose) se construisent plus à partir de rythmiques sèches que d’innovations stylistiques…ainsi après plusieurs albums remarqués des puristes, le trio fait alliance avec l’un des tenants du plus pur style new-yorkais, le old timer Tragedy Khadafi, pour nous servir un disque (« Golden Era Music Science », dont le nom du groupe est l’acronyme) où rugosité et finesse s’équilibrent parfaitement…

http://tragicallies.com

Automatik Greatness – Cornbread [2014]


Automation Greatness – Cornbread [2014]…affilié à la grande famille Wu-Tang via Hell Razah et son label, cet étudiant d’Harvard s’entoure d’un autre membre du défunt groupe Sunz Of Man, le producteur Su-Preme…pour la première fois depuis des années , ce dernier réalise la totalité des instrus de l’album « Rapoliticz » dans un style fidèle aux habitudes de Shaolin : instrumentations partagées entre soul 70’s et ambiances glaciales aux sonorités dissonantes…le discours du MC, très critique sur la société américaine, se marie ainsi parfaitement à des arrangements volontairement classiques pour ne pas distraire l’auditeur du contenu lyrical mais suffisamment subtils pour ne pas l’ennuyer…

http://automatikgreatness.bandcamp.com/album/rapoliticz

Edo. G – 2 Turntables & A Mic [2014]

Edo. G – 2 Turntables & A Mic [2014]…avec l’album « After All These Years », le vétéran Edo. G étoffe encore une discographie quasi-irréprochable entamée en 1991…il y propose un boom bap feutré qu’il maîtrise à merveille de son flow lascif et précis…la judicieuse collaboration du bostonien avec le respecté beatmaker Pete Rock, déjà à l’œuvre sur plusieurs de ses projets, se poursuit ici, notamment avec ce morceau tout en finesse très représentatif du style du producteur où les bases du rap sont mises à l’honneur (la connexion entre MC et DJ/producteur) mais qui n’oublie pas pour autant la partie graphique du hip hop en rythmant le titre de ce bruit de billes en aérosol si caractéristique que les connaisseurs apprécieront…

http://www.ed-og.com

Bahamadia – Kollage [1996]

TRACKLIST : (prod. DJ Premier & Guru, *prod. Da Beatminerz)
1- Intro
2- WordPlay
3- Spontaneity*
4- Rugged Ruff
5- Interlude
6- I Confess (prod. NO Joe)
7- UKNOWHOWWEDU (prod. Ski)
8- Interlude*
9- Total Wreck
10- Innovation*
11- Da Jawn (prod. The Roots)
12- Interlude*
13- True Honey Buns
14- 3 Tha Hard Way
15- Biggest Part Of Me (prod. NO Joe)

Dans le monde éminemment machiste du hip hop, il fallait des qualités rapologiques remarquables et reconnues pour être bien entourée, musicalement parlant. De même, réaliser un classique du genre dès son premier opus n’est pas donné à tout le monde et la native de Philadelphie semble gérer cette situation avec une nonchalance lucide.
Jusque-là, la présence de femmes dans les différentes écuries hip hop n’était bien souvent acceptée que pour toucher un public plus large et ne mettait que rarement en lumière les éventuels talents rapologiques des protagonistes. Pourtant, petit à petit, certaines sortent leur épingle du jeu à l’image de Queen Latifah qui construisit solidement son crew (Flavor Unit) grâce à sa forte personnalité et le conduisit vers le succès. Mais cet exemple de réussite reste assez rare et met en lumière la difficulté pour la gent féminine de se faire accepter par une communauté hip hop friande de filles écervelées et peu farouches. L’intelligence déployée par celles qui écrivent des rimes n’étant pas toujours du goût de certains mâles aux réactions néandertaliennes, le cercle des femmes MC’s reste toujours aussi exigu de nos jours.
Continuer la lecture de Bahamadia – Kollage [1996] 

Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002]

TRACKLIST : (prod. Stoupe The Enemy Of Mankind)
1- Intro
2- The Winds Of War
3- Chinese Water Torture (ft. Breath Of Judah)
4- The Three Immortals (ft. Breath Of Judah/Apathy)
5- Neva Antiquated (rmx) (ft. Sun Pharaoh)
6- Omnicron (ft. Apathy/Sun Pharaoh)
7- As It Was In The Beginning (ft. Lost Children Of Babylon)
8- Books Of Blood : The Coming Of Tan (ft. El Eloh)
9- Incanatrix (skit)
10- The Immaculate Conception
11- The Apostle’s Creed (ft. Apathy/Yan The Phenomenon)
12- I Who Have Nothing
13- Communion : The Crop Circle Thesis (1996 bonus)
14- Onetwothree (1995 bonus)
15- Souls From The Streets (1994 bonus)
16- Last Straw (Onesoul rmx) (1994 bonus)
17- Tug Of War (1993 bonus)
18- Get This Low (1993 bonus)

Cet album au titre improbable pour un groupe de rap underground (« The Psycho-Social, Chemical, Biological & Electro-Magnetic Manipulation of Human Consciousness ») et à la pochette tout aussi surréaliste, a connu plusieurs vies.
Après un bref passage au sein de Superegular, petite structure indépendante créée pour lancer le groupe, Jedi Mind Tricks conçoit en 1997 la version originale du disque et enchaîne les succès d’estime dans la communauté hip hop. Quelques années plus tard, et après plusieurs projets studio, le label Babygrande décide de ressortir la galette augmentée de 6 morceaux composés entre 1993 et 1996 et présents sur le premier maxi du groupe, « The Amber Probe EP ». Contrairement à certaines rééditions d’albums devenus introuvables et dans lesquelles sont ajoutés des bonus plus ou moins pertinents, Babygrande a bien fait les choses puisque ces quelques tracks apportent un vrai plus à un album déjà très bon.
Continuer la lecture de Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002] 

Czarface – Czar Rafaeli [2012]

CZARFACE – Czar Rafaeli (ft. Oh No) [2013]…connexion entre le producteur 7L, son MC attitré Esoteric, fers de lance de la scène de Boston, et l’un des meilleurs flows du Wu-Tang, Inspectah Deck, cet album éponyme s’articule autour de l’univers des super-héros…les nombreux invités de marque (Roc Marciano, Ghostface Killah, Vinnie Paz ou ici Oh No, échappé du label californien Stone Throw) ont vu juste en venant soutenir le trio sur ces productions psychédéliques parsemées de samples impromptus puisque le disque se classe parmi les meilleurs sortis par un membre du Wu-Tang Clan…

http://brickrecords.com/