Archives du mot-clé Dark Rap

Flegz – Sirènes Silencieuses [2016]


Flegz – Sirènes Silencieuses [2016]…sur le mini-album « La 12e Dimension », ce MC parisien adepte du rap des années 90 et de ritournelles jazzy, habille les compositions du beatmaker strasbourgeois Jingha-a de son clavier délicat…dans un ensemble rappelant à la fois le boom bap poisseux du Boot Camp Click et le son décharné du crew Time Bomb, Flegz promène sa diction heurtée pour nous livrer des textes lucides dans lesquels la lumière au bout du tunnel semble toujours à portée de main…comme si le flow offensif de Booba rencontrait la plume d’Oxmo, les textes font un bilan un brin désabusé de la vie d’un rappeur tiraillé entre l’hypocrisie ambiante, le soutien de ses proches et une volonté de ne pas corrompre son art …

https://flegz.bandcamp.com/

Lord Lhus – Gravediggin [2015]


Lord Lhus – Gravediggin [2015]…ayant quitté à la fois son groupe Bloodline et sa Caroline du Sud natale, ce MC voyage à travers l’Europe au gré de ses collaborations avec les beatmakers les plus en vue du vieux continent…ainsi après avoir travaillé avec les allemands de Snowgoons et le français Al’ Tarba, Lord Lhus semble avoir choisi les Pays-Bas et les pays de l’Est (et à nouveau la France avec le collectif Le Gouffre) comme terrains d’expression pour son style brutal…le savoir-faire de ces scènes locales en matière d’horrorcore n’est plus à démontrer mais dans cet album (« Lord Hates Pretty ») les arrangements violon/piano souvent bien trop convenus et froids laissent place à des instrumentations plus discrètes…le MC au flow colérique s’y laisse alors aller à des réflexions politiques et des délires sanguinolents (à l’image de cette vidéo pleine d’hémoglobine à déconseiller aux âmes sensibles) tout à fait explicites, pour un résultat d’excellente facture…

Post Apocalyptic – Real Recognize Real [2014]

Post Apocalyptic – Real Recognize Real [2014]…ces trois MC’s californiens, Efficient, Mastermind The Maniac et Great White (également le beatmaker du groupe) hésitent, sur leur premier album « State of the Art », entre un boom bap mélancolique très classique (mais avec des techniques vocales parfois virtuoses) et des productions plus heurtées proches de l’horrorcore (cf. le featuring du new-yorkais Ill Bill, parrain du genre)…ce titre au sample inquiétant et aux flows écorchés montre ainsi que la West Coast n’est pas toujours qu’ensoleillée…

http://post-apocalyptic.bandcamp.com

Killarmy – Silent Weapons for Quiet Wars [1997]

TRACKLIST : (produit par 4th Disciple, * produit par RZA)

1- Dress to kill
2- Clash of the Titans (ft. Streetlife)
3- Burning season
4- Blood for blood
5- Seems it never fails
6- Universal soldiers
7- Love, Hell or right
8- Wake up (ft. Hell Razah & Prodigal Sunn)*
9- Fair, love & war
10- Wu-renegades
11- Full Moon
12- Under siege
13- Shelter
14- Camouflage ninjas
15- Swinging swords
16- War face*
17- 5 stars (ft. Masta Killa)

 

Dans le sillage de la comète Wu-Tang, une multitude de groupes se revendique alors, avec plus ou moins d’à-propos et de soutien de la maison mère, de cet «empire» mis en place après le succès des deux premiers albums du groupe. Des artistes comme Cappadonna (intégré ensuite au Wu-Tang originel), Killah Priest ou Sunz of Man sortirent des projets où le logo du crew figurait en bonne place mais dans lesquels la qualité musicale n’égalait en rien ce que pouvait produire la bande à RZA. Et c’est bien l’absence du maître à penser de la nébuleuse Wu-Tang, et de son savoir-faire de beatmaker, qui semblait faire défaut à ces disciples. Pourtant un groupe fut en mesure d’atteindre, tout du moins le temps d’un album, le niveau d’excellence de ses illustres aînés. Continuer la lecture de Killarmy – Silent Weapons for Quiet Wars [1997] 

Goretex – Videotapes [2013]


Goretex – Videotapes (ft. Jak Progresso) [2013]…après avoir été l’un des piliers de Psycho+Logical Records avec ses compères de Non-Phixion et leur mentor Necro, Goretex était un peu tombé dans l’oubli. Et pour cause! Il se fait désormais appeler Gore Elohim et propose presque 10 ans après son premier album un « Electric Lucifer » d’excellente facture…accompagné à la prod par les français Junior Makhno et Al’ Tarba ou l’anglais Beat Butcha ainsi que par l’inquiétant Jak Progresso (renommé Jak Tripper pour l’occasion) au micro, Goretex poursuit son exploration des paranoïas et déviances humaines…après le mysticisme gore teinté de satanisme du premier disque il évoque, sur des beats toujours aussi agressifs quoique moins dépouillés, la théorie du complot, des Illuminati et des invasions extra-terrestres…

Morlockk Dilemma & Hiob – Delirium Tremens [2014]

Morlockk Dilemma & Hiob – Delirium Tremens [2014]…dans « Kapitalismus Jetzt », le beatmaker et MC allemand Morlockk Dilemma poursuit la collaboration entamée en 2009 avec son compère Hiob (l’album « Apokalypse Jetzt »)…ce disque à l’ambiance inquiétante propose des compositions dont l’austérité est contrebalancée par des claviers étranges semblant sortis de films gore des 70’s-80’s…la maîtrise d’un certain classicisme (mise en évidence dans le titre ci-dessus) flirte alors avec des rythmes au feeling très psychédélique…

Demonios Sekt – Fuck ‘Em All [2011]

Demonios Sekt – Fuck ‘Em All [2011]…ce crew, prolifique représentant du style horrorcore, regroupe des MC’s et des producteurs venus du monde entier, des USA (Rypa, Fubar, Life Scientist…) comme d’Amérique latine (The Jotaka, Explicito…) ou d’Europe (les français Katha et DJ Joon, le polonais Stygmat…)…ce titre au sample mélancolique, produit par le belge Kwervo, se fait plus abordable que les prods glaciales habituellement pratiquées par ce crew à l’esprit sans concession tout à fait bienvenu dans le rap game contemporain…

http://www.demoniossekt.com/

KO – Mon Rap [2011]

KO – Mon Rap (ft. Sëar Lui-Même) [2011]…anciennement KO Technik, ce crew parisien composé de Murasamé, Shen-J, SP, Phett et Spampa et produit en grande partie par DJ Low Cut, spécialiste du son New Yorkais, propose un album (« Round Zero »), plus abouti que les précédents…ce track au beat martial qui invite le old timer Sëar Lui-Même semblait tout indiqué pour en être la vitrine…

http://kgzu.bandcamp.com/album/round-zero-2

Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002]

TRACKLIST : (prod. Stoupe The Enemy Of Mankind)
1- Intro
2- The Winds Of War
3- Chinese Water Torture (ft. Breath Of Judah)
4- The Three Immortals (ft. Breath Of Judah/Apathy)
5- Neva Antiquated (rmx) (ft. Sun Pharaoh)
6- Omnicron (ft. Apathy/Sun Pharaoh)
7- As It Was In The Beginning (ft. Lost Children Of Babylon)
8- Books Of Blood : The Coming Of Tan (ft. El Eloh)
9- Incanatrix (skit)
10- The Immaculate Conception
11- The Apostle’s Creed (ft. Apathy/Yan The Phenomenon)
12- I Who Have Nothing
13- Communion : The Crop Circle Thesis (1996 bonus)
14- Onetwothree (1995 bonus)
15- Souls From The Streets (1994 bonus)
16- Last Straw (Onesoul rmx) (1994 bonus)
17- Tug Of War (1993 bonus)
18- Get This Low (1993 bonus)

Cet album au titre improbable pour un groupe de rap underground (« The Psycho-Social, Chemical, Biological & Electro-Magnetic Manipulation of Human Consciousness ») et à la pochette tout aussi surréaliste, a connu plusieurs vies.
Après un bref passage au sein de Superegular, petite structure indépendante créée pour lancer le groupe, Jedi Mind Tricks conçoit en 1997 la version originale du disque et enchaîne les succès d’estime dans la communauté hip hop. Quelques années plus tard, et après plusieurs projets studio, le label Babygrande décide de ressortir la galette augmentée de 6 morceaux composés entre 1993 et 1996 et présents sur le premier maxi du groupe, « The Amber Probe EP ». Contrairement à certaines rééditions d’albums devenus introuvables et dans lesquelles sont ajoutés des bonus plus ou moins pertinents, Babygrande a bien fait les choses puisque ces quelques tracks apportent un vrai plus à un album déjà très bon.
Continuer la lecture de Jedi Mind Tricks – The Psycho Social CD [2002]