Archives du mot-clé Gangsta Rap

Problem – Rosecrans [2017]

Problem – Rosecrans [2017]…s’il est une chose qu’on peut affirmer à propos de ce talentueux jeune MC venu de Compton, quartier de Los Angeles bien connu des amateurs de g-funk, c’est qu’il sait s’entourer! Entièrement produit par le vétéran DJ Quik, « Rosecrans » (version augmentée d’un précédent EP concocté par la même équipe) invite le old timer MC Eiht mais aussi The Game (qui pose sur ce morceau éponyme à la suavité rafraîchissante) ou Wiz Khalifa. Ce funk vintage particulièrement prisé par Quik avec ses basses rondes et ses claviers envoûtants sait aussi faire place à des instrus plus modernes et grandiloquentes pour un ensemble où pointe une certaine mélancolie mais qui montre surtout l’étendue du talent de DJ Quik, toujours au top de la production californienne et capable de s’adapter sans faillir aux MC’s de la nouvelle génération…

YG – Creepin [2015]


YG – Creepin [2015]…originaire de Compton, Los Angeles, capitale du G-funk, YG rend hommage à ce son qui a bercé sa jeunesse. Accompagné de Blanco et DB Tha General au micro et de l’excellent beatmaker espagnol Cookin’ Soul à la production, il fait revivre l’ambiance laidback de l’époque à base de rythmiques funk et de claviers vintages dans une mixtape (« California Livin ») qui sent bon la nostalgie et les soirées enfiévrées passées à siroter du Gin & Juice. Deux ans après sa sortie, ce projet se révèle toujours aussi efficace pour combattre les rigueurs de l’hiver et nous rappelle que la saison des barbecues ne tardera pas revenir, ENJOY!

https://cookinsoul.bandcamp.com/album/california-livin-ft-yg-2015

G-Funk Rap Mix 1


Mix G-Funk 1 : grandes envolées de synthés suraigus, basses rondes et chœurs langoureux, lyrics évoquant aussi bien les rigueurs de la vie du ghetto que les substances illicites et le sexe débridé…cette sélection de 10 titres à l’ambiance poisseuse contient tout ce qui fait la saveur du G-Funk californien des 90’s et accompagnera idéalement vos soirées estivales les plus torrides ou transformera la moindre excursion en virée dans les rues étouffantes de Los Angeles, comme si vous y étiez!

  1. Thug Life – Str8 Ballin (prod. Easy Mo Bee) [1994]
  2. Ice Cube – It was a good day (prod. DJ Pooh) [1992]
  3. Dr. Dre – Bitch niggaz (ft. Snoop/Hittman & Six Two) (prod. Dr Dre/Mel-Man) [1999]
  4. Conscious Daughters – We roll deep (prod. Paris) [1993]
  5. Boo Yaa Tribe – Doomsday (prod. Will Roc/Boo Yaa Tribe) [1994]
  6. Luniz – Playa hata (ft. Teddy) (prod. E-A-Ski) [1995]
  7. Eazy-E – Real muthaphukkin G’s (ft. BG Knocc Out & Dresta) (prod. Rhythm D) [1993]
  8. Above The Law – Black Superman (prod. Cold 187Um) [1994]
  9. Kurupt – The life (ft. El Drex) (prod. D-Moet) [1998]
  10. Tha Dogg Pound – Some bomb ass pussy (ft. Snoop) (prod. Daz) [1995]

 

 

Boo Yaa TRIBE – Doomsday [1994]

TRACKLIST : (prod. Boo Yaa Tribe & Will Roc)
1- Intro (2 Minutes Warning)
2- Set Tripping
3- Kreepin’ Through Your Hood
4- Get Gatted On
5- Devil Can’t Have Me
6- Doomsday
7- Janitor (skit)
8- Gangstas Of The Industry
9- Shoot ‘Em Down
10- House Full Of Gangsters (ft. Roc Slanga/Bloody Mary/Will Roc/Bob Dog/Spartacus)
11- Put Dat On Something
12- Tribal Warfare
13- Mad Samoan (ft. Spartacus)
14- Gang Related (co-prod. Chocolate/Ghetto Life)
15- Kill ‘Em All
16- Death Row California
17- Samoan Mafia

Avec ce disque sans concession, on touche à l’essence même du gangsta rap des 90’s. Pas de bling bling ici, la noirceur seule saute aux oreilles. Les frères Devoux, fratrie samoane qui compose la Boo Yaa Tribe, ne sont pas là pour pour brader leur style de vie violent, ni pour faire honte à leur quartier de Carson, Los Angeles. La sentence serait sans appel et on l’imagine expéditive au vu des histoires relatées dans leurs textes. Tous affiliés au gang des Bloods, les ennuis judiciaires des différents membres du groupe vont du trafic de drogue au port d’arme illégal, jusqu’à l’emprisonnement pour meurtre. Continuer la lecture de Boo Yaa TRIBE – Doomsday [1994] 

Ice-T – Home Invasion [1993]

TRACKLIST : (prod. DJ Aladdin/Ice-T & SLJ sauf tracks 5-12-13 & 14)
1- Warning (skit)
2- It’s On
3- Ice MF T
4- Home Invasion
5- G-Style (prod. DJ LP & Hen Gee)
6- Addicted to Danger
7- Question & Answer (skit)
8- Watch the Ice Break
9- Race War
10- That’s How I’m Livin’
11- I Ain’t New Ta this
12- Pimp Behind the Wheels (prod. DJ LP & Hen Gee)
13- Gotta Lotta Love (prod. Donald D & Ice-T)
14- Shit Hit the Fan (prod. Trekan & Ice-T)
15- Depths of Hell (ft. Daddy Nitro)
16- 99 Problems (ft. Brother Marquis)
17- Funky Gripsta (ft. Grip) (co-prod. Wolf & Grip)
18- Message to the Soldier
19- Ain’t a Damn Thing Change (skit)

La carrière d’Ice-T, considéré comme l’un des inventeurs du gangsta rap (avec Schoolly D à Philadelphie notamment), démarre bien loin de cette Californie qu’il dépeint dans ses textes.
Notre homme n’est en effet pas un pur produit de Los Angeles puisqu’il n’y emménage, après la mort de ses parents, qu’à l’adolescence. Il débarque du New Jersey et atterrit dans le quartier de South Central où la culture des gangs et celle du breakdance (à travers la scène électro) sont en pleine ébullition. Fasciné par le monde des truands, il trempe dans quelques petites arnaques et se choisit un pseudonyme inspiré d’Iceberg Slim, célèbre maquereau devenu écrivain. Continuer la lecture de Ice-T – Home Invasion [1993]